la femme comme viande morte


Un questionnement autour du corps, de la violence, des limites, des rapports.
Un univers à traverser où l'on se retrouve face à l'autre, face à soi-même.
Une performance où tout le monde est acteur, où il n'y a pas d'acteurs. 

Conception et mise en espace : Tali Serruya.
Durée 1h.

Photos : Yves Petit

Avec le soutien de la Ville de Besançon, le Conseil Régional de Franche-Comté, le Centre Dramatique National de Besançon, le dispositif Emergences, 2012 

using allyou.net