l'art de se faire avoir


L'art de se faire avoir est la deuxième d'une série de conférences développées par Tali Serruya & Gian Spina, dans des formats et contextes peu orthodoxes qui cherchent à établir des manières nouvelles de construire et de recevoir un discours théorique. Cette série de conférences fait partie d'un projet de recherche plus large nommé La génération sandwich qui étudie l'image du sandwich comme métaphore d'une condition actuelle, que ce soit dans notre rapport au temps, à la mobilité, à la standardisation de certains codes et esthétiques, au travail, à l'aliénation sociale, au loisir ou encore, à la productivité et à la surproduction ainsi qu'aux possibles alternatives face au système dominant. Chaque thème est ainsi exploré sous diverses formes, en collaboration avec un groupe d'artistes et théoriciens internationaux, basés en Europe ou en Amérique du Sud.

L'art de se faire avoir prend forme d'un match de football qui oppose l'esthétique à l'économie, c'est-à-dire, la logique et la modalité de production artistique contemporaine face au système capitaliste qui l'englobe et nourrit en même temps qui l'appauvrit. Le match commence ainsi avec les questions suivantes : Pourquoi les artistes continuent à accepter des conditions qui normalisent la précarité, qui mettent en péril leur propre solvabilité économique, la qualité des propositions culturelles et qui contribuent à l'appauvrissement de la culture? Quel est le rôle et les responsabilités des institutions culturelles? Qui a la ballon?

Ecriture et mise en espace : Tali Serruya, en collaboration avec Gian Spina
Narration : Ivan Gorzalczany
Vidéo : Ilan Serruya
Photos : Eva Carasol

Avec le soutien de BAR project, Barcelona, 2017

using allyou.net